Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les caps bourrut des Pyrénées

Les caps bourrut des Pyrénées

Actualités d'hier et d'aujourd'hui sur les Pyrénées Centrales, au travers de l'histoire d'une famille, celle d'un "pays", celui des Pyrénées. Le passé est omniprésent avec celui d'un petit peuple : la Barousse...


L'Histoire en question...

Publié par Jackie Mansas sur 25 Juin 2016, 08:44am

Catégories : #Culture et société pyénéennes

Cirque d'Estaubé ; les bornes frontières ; Alcuin  et Hauser historiens et humaniste (choix restreint) ; groupe de passeurs
Cirque d'Estaubé ; les bornes frontières ; Alcuin  et Hauser historiens et humaniste (choix restreint) ; groupe de passeurs
Cirque d'Estaubé ; les bornes frontières ; Alcuin  et Hauser historiens et humaniste (choix restreint) ; groupe de passeurs
Cirque d'Estaubé ; les bornes frontières ; Alcuin  et Hauser historiens et humaniste (choix restreint) ; groupe de passeurs
Cirque d'Estaubé ; les bornes frontières ; Alcuin  et Hauser historiens et humaniste (choix restreint) ; groupe de passeurs
Cirque d'Estaubé ; les bornes frontières ; Alcuin  et Hauser historiens et humaniste (choix restreint) ; groupe de passeurs

Cirque d'Estaubé ; les bornes frontières ; Alcuin et Hauser historiens et humaniste (choix restreint) ; groupe de passeurs

L'histoire et la culture, facteurs de progressisme ?

Souvenez-vous : durant des décennies, nos villages, nos chemins, nos prés, nos champs et nos montagnes ont été étudiés sous toutes leurs coutures par des passionnés d'histoire et de culture. Des revues sont nées au 19ème siècle qui ont fait le bonheur de tous, du plus humble domestique au bourgeois cultivé ! Accessibles à tous ceux qui savaient lire...

Les chercheurs couchaient sur papier la tradition et les coutumes orales.

De ce fait, elles n'ont pas été oubliées.

A partir des années 1990 et 2000, tout a changé dans le mauvais sens avec une régression de la pensée : l'histoire et la culture ne devaient être que le passe-temps favori des classes sociales supérieures.

Pourtant, si l'on en croit les monographies des instituteurs de 1887, toutes les familles rêvaient que leurs enfants obtiennent le certificat d'études et poursuivent des études, comme en témoigne celle d'Antichan de Barousse. C'était un honneur et chacun voulait que le savoir perdure. A la veillée, tous les soirs, au coin du feu l'hiver, sur les bancs des rues et places l'été, la Mémoire se transmettait et la Mémoire, je suppose que peut-être vous serez d'accord avec moi, c'est tout simplement l'histoire du Vivant qui s'acquiert sous nos yeux ébahis et qui pénètre nos cerveaux pour les ouvrir vers de beaux horizons de tolérance, de respect et tout simplement d'humanité...

Il y a des gens pour qui l'enseignement de l'histoire est ou a été un véritable supplice lorsqu'ils étaient en classe. Il est vrai qu'il n'y a rien de plus barbant que d'écouter un prof réciter son cours sans y mettre de conviction. On peut penser qu'il se contentait de gagner son salaire et qu'il n'avait pas besoin de capter l'attention de son auditoire ! Il fallait apprendre par cœur un texte tout aussitôt oublié après avoir été récité !

Il est communément admis dans certains milieux, depuis la fin de la seconde guerre mondiale et plus encore depuis les années soixante- dix, que l'histoire n'a aucun intérêt pour ouvrir les jeunes esprits et les faire évoluer. Moins ils connaîtront les belles idées développées par les philosophes dès le 18ème siècle, moins ils apprendront que la Révolution de 1789 est la base même des grands courants de notre démocratie ; moins ils comprendront les mouvements de luttes contre l'oppression, contre les inégalités et contre les atteintes graves aux droits de l'homme, à la liberté d'expression, à la Nature et à l'environnement et tout simplement au droit de vivre libre, en bonne santé, dans un monde préservé et plus, ils seront au service de quelques uns qui continueront à entasser et à opprimer les peuples !

Mais heureusement que cela n'a pas marché et ces peuples sont férus d'histoire et de culture et pourtant comme certains se démènent pour les réserver toujours et encore à une élite !

Je suis Charlie.

En janvier 2015, comme tout le monde, j'ai été horrifiée par les attentats contre Charlie Hebdo et je l'ai manifesté ce qui m'a valu des réflexions qui m'ont laissée sans voix ! Car franchement, ici, chez nous, dans un "païs" socialiste et radical-socialiste, des raisonnements aussi bêtes ne pouvaient exister ! D'après moi...

Mais je suis une femme, intello de surcroît qui ose penser et le dire ! Donc, je dois être remise à ma place illico presto...

Le 15 janvier, après la gigantesque manifestation pacifique de Paris et celles de province, je vis arriver une personne qui venait me dire sa réprobation en face de mes affichettes collées sur la boîte aux lettres, sur le portail du garage-grange, sur la vitre de la porte-fenêtre de la cuisine et sur la banderole "Je Suis Charlie" que j'avais attachée sur le haut mur du bâtiment qui était jusqu'aux années 1930, la tour de guet et de signaux affreusement mutilée du castet, ma maison. Evidemment, j'avais eu l'outrecuidance d'écrire que face à la violence aveugle et à l’intolérance, il fallait des crayons et des stylos ! Ma banderole, qui se voyait de loin, a été démolie en même pas une semaine depuis la rue... j'ai pu observer l'enfoiré qui tapait dessus pour détacher les mots sans qu'il s'en doute et qui fait partie du cercle d'amis de la personne susdite !

Donc, j'ai eu droit, ce soir-là, à une remontrance bien sentie que je vous livre car les mots sont ancrés dans ma mémoire à tout jamais :

- Tu es Charlie et bien pas moi parce qu'on a tué des Juifs et c'est bien fait ! Les Juifs sont tous riches et ne font que massacrer les Arabes qui sont pauvres alors, ils se vengent et font bien !

- Mais les Juifs ne sont pas tous riches et il y a des Arabes qui en sont plus qu'eux ! Et puis on ne tue pas pour de l'argent enfin...

C'est vrai, je suis d'accord avec vous, sur ce dernier point, je suis naïve mais dans ma famille, on ne parle pas d'argent, on ne le mets pas au centre de tout, on n'envie pas ceux qui en ont beaucoup et on ne fait rien de répréhensible pour l'acquérir en "tonnes" : c'est déshonorant...

On le gagne honnêtement même petitement, sans faire de mal à quiconque....

Comme des millions d'autres familles !

On ne va pas nous changer, c'est trop tard....

Elle continue :

- Tu te trompes, les Juifs nous dominent et nous oppriment tous, il faut se débarrasser d'eux et les jeunes musulmans ont eu raison !

- Mais je pensais que tu croyais que l'Islam est un danger pour le monde...

- C'est la religion qu'il faut éradiquer car nous seuls, les catholiques avons raison !

A ce moment-là, je me demande si elle n'a pas fumé de la moquette car il y a encore quelques années, elle pourfendait l'Eglise catholique vu toutes les exactions qu'elle avait commises au cours des siècles... mais bon, je sais très bien que quand les gens ont basculé dans l'intégrisme et dans l'intolérance, ils vaut mieux se taire et les laisser discourir sinon, ils se sentent agressés et peuvent devenir extrêmement violents. Aussi, je ne l'interromps pas et elle continue à "patrociner" pour me ramener sur le droit chemin :

- Ceux de Charlie ont offensé et humilié les croyants car on ne critique pas et on ne dessine pas Jésus...

(Aparté : en l’occurrence, ce me semble, c'était Mahomet qui était sur la sellette : pas compris...)

et on ne se moque pas de nous qui sommes croyants et bons ! Les athées sont mauvais...

(Aparté : comme ce sont tous des humains, ils se valent...)

Il faut faire attention à la liberté d'expression, il n'est pas tolérable que des gens de peu (???) se permettent de se moquer des croyants et surtout de Jésus ! Les Juifs sont derrière tout ça ! Ils sont partout, ils nous espionnent, ils nous obligent à vivre comme ils le veulent, eux !

(Aparté : si Jésus revenait, à mon avis, bon et magnifique comme Il était, Il rigolerait de bon cœur et encouragerait la liberté d'expression comme toutes les belles valeurs de l'humanisme...)

Là, je me permets de rectifier :

- Mais Jésus, Sa famille et Ses Apôtres étaient Juifs et sont tous morts Juifs ! Les Juifs de son temps avaient le droit de juger et de mettre à mort un homme de leur peuple ! Et puis, la religion chrétienne est basée sur le fait que le Christ est mort sur la croix et a ressuscité. Elle n'est apparue qu'un siècle après Sa mort à Rome fondée par des païens c'est-à-dire des non-Juifs ! Qu'est-ce que la religion Hébraïque vient faire dans le fait que les dessinateurs assassinés ont "croqué" Mahomet qui était Lui aussi, un très, très grand homme ! Je ne comprends pas ton raisonnement qui me prouve une fois de plus que les religions devraient être enseignées à l'école mais pas par des religieux ni par des historiens car ils ne sont pas neutres ! La Shoah doit être comp...

Elle me coupe la parole m'empêchant de continuer :

- Tu as raison !

(Aparté : Ah ! bon ? Un éclair de lucidité soudain ? Mais je me trompais :)

- On devrait supprimer l’enseignement de l'histoire car on ne sait pas si la Shoah a vraiment existé et on bourre le crâne des enfants avec des faits invérifiables. Les gens qui racontent qu'ils ont été déportés, qu'il y avait des fours crématoires mentent, tout cela n'a jamais existé !

Je reste sans voix car ce n'est pas cela que j'allais dire mais "que la Shoah devrait être comprise comme le plus grand génocide de l'histoire de l'humanité symbole de la cruauté la plus inimaginable issue de cerveaux humains "banalement normaux" en apparence" comme l'a si bien analysé Hannah Arendt et je me suis tue, il valait mieux. Je ne l'aurais pas convaincue et j'avais raison car elle est revenue plusieurs fois m'enquiquiner durant l'année 2015 et en 2016, pour me dire entre autres idioties que :

- L'enseignement de l’histoire en fac est une voie de garage où ne vont que ceux qui ne peuvent pas faire autre chose (les profs d'histoire de la 6ème aux universités apprécieront) (2015)

- Seuls les enfants de l’élite sociale doivent poursuivre des études car le peuple doit rester ignorant et obéir aux riches et aux puissants ! (2015)

- Seuls, ceux qui seront choisis pour leur obéissance seront autorisés à passer le brevet, puis le bac puis à s'inscrire en fac et à leur tour enseigner à.... l'élite sociale ! (2015)

- Qu'elle, elle était croyante et ne faisait jamais de mal à personne vu quelle savait qu'au moment de sa mort, elle passerait sur la Sainte Balance et elle voulait éviter le Purgatoire pour entrer directement au Paradis ! (2016)

Ma maman et les personnes de sa génération auraient dit "Pauvre France" !

Un énergumène m'a asséné sans se rendre compte de la portée de ses paroles car je suis persuadée que dans son cas, il s'agissait d'une manipulation mentale, que j'étais nulle quand je parlais d'histoire et que tout ce que les historiens écrivaient et racontaient était inventé afin qu'ils puissent "se faire du fric" ! Ils ne prouvaient jamais rien et quand "ils se disputaient" sur les soi-disant découvertes, c'était pour mieux gagner de l'argent...

Mon Dieu ! Les historiens apprécieront... C'est vrai, ils sont multimillionnaires, voire milliardaires grâce à leurs écrits....

Et un autre, de pire acabit, le 7 janvier 2016 plus précisément, m'a tout bonnement interdit "de faire de l'histoire" car cela déplaisait... Surtout de l'histoire populaire et paysanne....

S'intéresser à des hauts personnages bourgeois et nobles, ce serait peut-être autorisé mais ce n'est pas ce qui me plaît, alors....

Cependant, il ne faut jamais titiller les caps bourrut des Pyrénées...

Surtout quand ce cap bourrut est une femme...

Sur la Sainte Balance ?

Quand on vient insulter avec des raisonnements débiles, une fille d'ouvriers-paysans dont la famille maternelle est d'origine étrangère, qui a choisi d’étudier sans rien demander à personne et en travaillant (1) durement le jour et la nuit pour gagner un salaire décent qui permettait de vivre tout simplement, ce n'est pas de la méchanceté ? Mais non, pour elle et pour tous les autres qui répandent des idées aussi ridicules et stupides tout bonnement issues de la colonisation, c'est de la bonté pour bien faire comprendre que les jeunes issus des familles immigrées - même à demi - doivent rester à leurs places : dans la rue et pas à l'école...si on ne les a pas autorisés à tenter de s'en sortir !

Que dans les administrations et les plus hauts postes de la société, seuls les blancs, de préférence grands, blonds et chrétiens, doivent être représentés et que les unions mixtes devraient être interdites ! Pas de métissage...

Il faut suivre...

Mais comme je suis un cap bourrut de belle facture, je ne vais pas renoncer à ma ligne de vie et c'est pour cela qu'en repensant à cette personne qui a tant changé en quelques années, je me suis souvenue d'un grand, très grand monsieur rencontré en 1978 à la Maison de Convalescence et de Repos de Sainte-Marie à Siradan lorsque j'y travaillais tout en étudiant, bien entendu. Je servais à la salle à manger et ce travail m'a beaucoup plu, il m'a permis de comprendre la vie réelle du travail et de grandir.

Je vous raconterai ce grand monsieur demain.

Mais aussi une grande, très grande dame cambodgienne qui m'a raconté son pays sous Pol Pot et son exil en France.

Jackie Mansas

25 juin 2016

1 - les 40 heures par semaine étaient largement dépassées et je peux vous assurer que durant 4 ans de garde la nuit et service le jour, je n'ai pu dormir que l'équivalent de 3 mois !

2 - devenue un EHPAD

Pour se renseigner :

Photo de la frontière pyrénéenne sur le site : http://olivier-penaud.blogspot.fr/

Les Pyrénéens d'autrefois ont sauvé beaucoup de Juifs durant la guerre, environ 56 000 selon certaines sources et pour réussir, il y a eu obligatoirement une complicité avec les populations. C'est pour cela que 70 ans après tous ces actes de courage, de tels raisonnements me choquent profondément. Savoir qu'ils se propagent est encore plus traumatisant !

On peut lire les écrits suivants sur internet :

http://www.pyrenees-pireneus.fr/Montagne/Cols-Passages-Ports/Cols-ports-passages-pyrenees-bartolome-bennassar-cahier-de-la-shoah.pdf

http://www.cndp.fr/crdp-toulouse/IMG/pdf/La-resistance-en-bigorre.pdf

http://pedagogie.ac-toulouse.fr/lyc-sarsan-lourdes/CONCOURS%20RESISTANCE/groupe2.htm

Commenter cet article

Alison Wicant 05/07/2016 15:37

Beaumarchais a écrit "sans la liberté de blâmer, il n'y a point d'éloge flatteur", devise que le journal Le Figaro a fait sienne. C'est exact, mais parfois il faudrait tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de parler. Moi aussi j'ai été "Charlie" et je le reste. Nier ce qui s'est passé pendant la seconde guerre mondiale est totalement aberrant. Heureusement qu'il existe encore des personnes pouvant en témoigner. Et également des historiens pour pouvoir recueillir ces témoignages et nous les faire connaître. L'histoire n'est qu'une voie de garage selon cette personne, mais que dire des professions dérivées de la médecine (sic !!!). Je connais cette personne (que je n'estime pas). Elle oublie (volontairement ou involontairement) que ses parents étaient d'origine étrangère et qu'elle a pu faire des études malgré qu'elle ne fasse pas partie de l'élite sociale. Enfin, ne dit-on pas "on voit la paille dans l’œil de son voisin mais pas la poutre qu'on a dans le sien", proverbe que j'ai fait mien et qui voit toute sa logique dans la vie de tous les jours.

Dans ma famille, nous avons toujours aimé l'histoire et c'est grâce à des historiens que j'apprends encore et encore. Il suffit de regarder les émissions de Stéphane Bern et d'écouter celles de Franck Ferrand. Il me semble que c'est à la portée de tout le monde. Voilà, voilà........

Jackie Mansas 15/07/2016 12:32

Bonjour Madame, tout est dit dans votre message, il n'y a rien à ajouter, vous avez en quelques lignes résumé la pensée universelle des droits de l'homme : nous sommes tous embarqués sur le même bateau et il n'y a rien qui peut prouver que certains d'entre nous sont plus ou moins. Liberté, Egalité, Fraternité c'est notre devise et il faut l'appliquer chaque jour que l'on vit.
Merci pour votre commentaire et à bientôt peut-être.

Serge SCIBOR 02/07/2016 10:37

Un battement amical de paupière en passant par ici ... entre deux écrits ... deux randonnées ... ... serge

Jackie Mansas 02/07/2016 11:42

Bonjour Serge, je suis super contente de ton "battement amical de paupière" et j'espère que tu viendras me rejoindre comme on faisait avant....

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents