Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les caps bourrut des Pyrénées

Les caps bourrut des Pyrénées

Actualités d'hier et d'aujourd'hui sur les Pyrénées Centrales, au travers de l'histoire d'une famille, celle d'un "pays", celui des Pyrénées. Le passé est omniprésent avec celui d'un petit peuple : la Barousse...


La langue gasconne à l'honneur

Publié par Jackie Mansas sur 5 Mars 2016, 15:30pm

Catégories : #Culture et société pyénéennes

La langue gasconne à l'honneur

En octobre 2015, Jean-François Le Nay ancien archiviste des Hautes-Pyrénées et Jean Eygun linguiste, avec la collaboration de Guy Dussaussois botaniste, ont publié aux Editions Camins Letra d'Òcs, un ouvrage d'érudition "Lexiques gascons inédits" d'après les travaux de Jean Soulé Venture de Ferrère en Barousse et de l'abbé François Marsan de Tramezaïgues en vallée d'Aure.

Ces auteurs gascons sont nés en 1861 pour le Baroussais et en 1862 pour l'Aurois. Ils ont vécu à cheval sur deux siècles participant par leur passion pour leur langue maternelle à un épanouissement culturel non seulement du domaine linguistique mais aussi et surtout de l'immense culture paysanne de l'époque. Ils ont laissé une empreinte de savoir indélébile sur la société pyrénéenne de ce temps déjà lointain !

Pourtant aucun des deux n'était destiné à devenir des sommités historiques en ce qui concerne la langue gasconne parlée de l'Aquitaine à l'Ariège. Avec des variantes de vallées à vallées et beaucoup de différences dans la prononciation entre le piémont et la montagne.

Les deux auteurs d'aujourd'hui qui nous présentent cette considérable somme de connaissances n'ont pas écrit un livre de vulgarisation mais plutôt un ouvrage destiné aux occitanistes et à ceux qui parlent le gascon. Il servira, je l'espère, de base d'études dans les écoles occitanes et auprès de ceux qui après l'avoir appris, voudront approfondir sa richesse ou plus prosaïquement le connaître.

Car il faut le connaître pour se retrouver dans ce dictionnaire de mots classés par ordre alphabétique ! Je dois avouer m'y être perdue car je voulais trouver la traduction en gascon de certains mots français : erreur funeste, il ne s'agit pas d'une traduction gascon-français mais d'une explication par expressions des mots gascons, précisons-le de la Haute vallée de Barousse pour Jean Soulé Venture. Petite info : le patronyme de la famille est Soulé (très répandu dans les Pyrénées) et le surnom de la maison est Venture. On n'appelait pas les habitants par leur nom d'état-civil mais pas leur sobriquet. Au 18ème et 19ème siècle, on pouvait acheter une particule (fort cher) et accoler les deux noms. Le fait de se retrouver "noble" flattait les vanités !

Lorsque j'ai appris cela, il y a quelques décennies, j'ai eu eu un fou-rire : si dans ma famille, mes ascendants avaient été prétentieux, ma famille paternelle de Bertren serait devenue Mansas de Poutchet.... et à Ourde, la famille de ma grand-mère s'appellerait Saint-Martin de Bourrut ! Heureusement, ils étaient tous humbles et plus préoccupés de vivre honnêtement que de vouloir paraître ce que l'on n'est pas. Car la seule noblesse valable, celle du cœur, ne s'achète pas !

Passé le fait qu'au début on ne s'y reconnaît pas et si au lieu de renoncer, on décide de réfléchir un tout petit peu, on découvre dans les mots, tout un monde oublié ! Perdu ! Abandonné ! Il faut faire l'effort d'aller à sa rencontre. Jean-François le Nay et Jean Eygun ont su à merveille nous amener à le comprendre et à nous le faire assimiler.

Tant pour Jean Soulé que pour François Marsan féru, quant à lui, de botanique.

Un bémol toutefois pour qui met l'humain au centre du Tout (expression de Denis de Siradan passionné de culture paysanne) : les auteurs,dans leur présentation, ont glissé sur la personnalité profonde de Jean Soulé en so de Venture qui malgré sa réputation d'érudit était un homme aimable profondément humble. Mais si le fait de n'avoir pas insisté constitue pour moi un bémol, il ne l'est pas pour les puristes car le propos n'était pas là.

Homme simple de par sa condition, Jean Soulé en so de Venture a été l'exemple même des montagnards de ce temps qui voulaient tout simplement transmettre et non pas se mettre en avant.

Il est dommage de ne pas avoir appris qu'un tel ouvrage existait dès qu'il est sorti en librairie, il y a six mois déjà. Il aurait constitué un excellent cadeau de Noël mais bon, il a été présenté en Barousse à la fin février 2016 et c'est quand même bien. Pour que l'on puisse enfin le connaître, il a fallu sans nul doute, un facteur déclenchant et même si l'on ne sait pas qui il a été, que la personne qui l'a provoqué en soit remerciée !

Vous pouvez acheter ce livre à la Maison de la Barousse à Sarp au prix de 18 euros sinon vous pouvez le commander à l'éditeur www.letradoc.org

Renseignements :

Office de Tourisme de la Barousse

letras.doc@wanadoo.fr

Jackie Mansas

05/03/2016

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents